Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


31/03/2011

NARBONNE Gérard Bertrand installe sa future cave à Moujan

OBJ1124516_1.jpg©



L e projet de Gérard Bertrand d'installer une cave viticole et une usine d'embouteillage au rond-point de Moujan devient de plus en plus concret. C'est le 25e dossier porté à l'ordre du jour du conseil municipal de vendredi soir. Le matin même, Gérard Bertrand présentera le projet à la presse alors que lundi matin s'ouvrira l'enquête publique (1) dans les mairies de Narbonne et d'Armissan. Sur la nature même du projet, peu d'informations ont filtré.

On sait depuis longtemps que Gérard Bertrand souhaite descendre de son massif pour s'offrir une visibilité
plus grande et un outil plus moderne inspiré du modèle des winery du Nouveau monde.

À l'étroit dans ses installations du château l'Hospitalet, il a déjà racheté, en 2007, Grand Sud Embouteillage, du côté de Malvési.

Gérard Bertrand s'était aussi intéressé de près à feu la Cité de la Vigne et du Vin de Gruissan, mais c'est finalement au rond-point de Moujan, un emplacement hautement stratégique à la sortie de l'autoroute et desservant les stations du littoral, que s'installera cette nouvelle cave viticole qui devrait avoisiner les 60 000 hectos de cuverie. On imagine mal un tel lieu, aussi bien placé, se priver d'un espace de vente, ce que redoutent nombre de vignerons de la Clape de peur de voir leurs caveaux mis sur la touche.

À l'heure où l'oenotourisme semble porteur d'un fabuleux espoir pour la profession, mais ne parvient pas à dégager de projets concrets dans l'Aude, ce dossier cristallise à la fois les craintes et les espoirs de la profession. Si d'un point de vue économique, les enjeux sont très importants, le projet soulève d'autres questions. L'impact paysager d'une telle installation au pied du massif classé de La Clape que les vignerons de l'appellation défendent avec justesse comme étant la plus belle carte de visite de leur terroir. S'agissant d'une construction sur des terres classées en AOC Languedoc-La Clape, l'INAO a un avis consultatif à donner. Le premier dossier présenté avait reçu un avis défavorable de la part des vignerons de la Clape qui vont rediscuter du dossier la semaine prochaine. De plus, le site est à proximité immédiate d'une zone inondable qui a encore largement eu les pieds dans l'eau lors des récentes inondations. De son côté, la commission départementale de la nature, du paysage et des sites, présidée par le préfet, a donné son feu vert le 2 février dernier.

Les associations de défense de l'environnement comme ECCLA ne vont pas manquer de se pencher également sur la question.

Caroline Lemaître
Caroline Lemaître

08:58 Écrit par Telldani dans Narbonne Plage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.