Bubblebibop
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2014

Narbonne ce soir débat occitan

23/01/2014, 15 h 26 | Mis à jour le 23/01/2014, 15 h 51 Réagir Pais Nostre attend le positionnement des candidats. Chacun devrait confirmer son attachement à la culture occitane. Pais Nostre attend le positionnement des candidats. Chacun devrait confirmer son attachement à la culture occitane. (DR) Pais Nostre a invité les six listes engagées dans les élections municipales à Narbonne à venir exposer leur propositions. La défense de la culture occitane semble toutefois faire consensus parmi les candidats. Certains seront au rendez-vous, d'autres non. Jean-Pierre Laval, le président de Pais Nostre, a convié les six candidats aux élections municipales de Narbonne à un débat sur les propositions occitanes pour la ville et l'agglomération. Le rendez-vous est fixé ce jeudi 23 janvier à 18 h 30, au Palais du travail, salle Lacroix, en public. Didier Mouly (Nouveau Narbonne) et Bruno Constantin (Union en mouvement) ont déjà annoncé leur présence. Frédéric Pinet (UMP) et Jean-Marc Péréa (FN) ont, eux, décliné l'invitation. Jacques Bascou (PS) et le Front de gauche, injoignables dans la journée, n'ont pas encore confirmé ou infirmé leur présence.

pais-nostre-attend-le-positionnement-des-candidats-chacun_788085_510x255.jpg

Screenshot_2013-09-19-18-14-22_1-hires.jpg

LES ANNONCES

07:23 Écrit par Telldani dans Débat/Forum | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2013

L'indifférence

Ascenseur_1-hires.jpg

 L'indifférence    Au premier abord l'indifférence semble indiquer seulement un manque : c'est l'état de celui qui n'éprouve ni douleur, ni plaisir, ni désir, ni crainte. L'indifférence ne serait qu'insensibilité, incapacité à aimer qui confinerait à l'anorexie (littéralement : absence de désir) et à l'apathie (absence de passion). On pourrait entendre dans la notion d'indifférence (et dans l'attitude de l'indifférent) le signe d'un rapport difficile avec la différence : une incapacité à changer, à se laisser changer par l'émotion (ce qui nous met en mouvement), mais aussi la négation de la différence, l'enfermement sur soi. Indifférence et égocentrisme seraient donc liés.   Un problème se pose ici : l'indifférence porte-t-elle toujours sur ce qui est différent de moi ? Peut-on être indifférent à soi ? On sait que le sujet anorexique peut se laisser mourir, mais s'il est indifférent à l'état de son corps, il ne l'est pas à l'image idéale qu'il a de lui-même...   De plus, on peut se demander s'il n'est pas nécessaire d'être indifférent au malheur des autres pour être heureux ? Que l'on ne se raconte pas d'histoires : le spectacle de la famine au journal télévisé n'empêche pas grand monde de continuer son repas ; la vraie question est l'inverse : peut-on être vraiment heureux en étant indifférent au malheur des autres ?   Cependant la définition de l'indifférence comme état de celui qui n'éprouve ni douleur, ni plaisir, ni désir, ni crainte, peut être entendue tout à fait différemment. Ces termes ont été utilisés par bien des traditions philosophiques pour indiquer l'état parfaitement équilibré du sage. Si cette définition est négative, c'est qu'elle désigne une positivité extrême qui dépasse de loin ce qui fait le quotidien de nos existences. L'indifférence ici ne serait pas manque de sensibilité à l'égard des souffrances des autres, et manque d'appétit de vivre, mais au contraire amour inconditionnel de la vie et compassion envers tous. Le sage épicurien ne cherche pas tous les plaisirs, contrairement à l'image commune, il est dans le plaisir d'exister, plaisir en repos qui est absence de douleur. Son amour de la vie ne s'enracine pas dans la peur de mourir, il n'est pas inquiet de la mort toujours possible parce qu'il ne désire pas vivre éternellement : le présent lui suffit. Et si le sage stoïcien ne connaît ni la crainte ni l'espoir, c'est qu'il sait qu'il n'y a que le présent qui existe (or crainte et espoir portent sur l'avenir). Il a appris à discerner ce qui dépend de lui, le reste est indifférent. Le sage est plus occupé à agir sur ce qui dépend de lui, qu'à espérer et à craindre ce qui lui est étranger. Ce n'est pas qu'il soit indifférent aux autres ; si le sage est apathique (sans passion), il n'en ressent pas moins la sympathie universelle qui l'unit à tout. Il est "citoyen du monde" parce qu'il reconnaît et accepte la différence et le changement partout.   Alors l'indifférence : qualité ou défaut ? Il y a plusieurs façons d'être indifférent.J.S.

03:47 Écrit par Telldani dans Débat/Forum | Lien permanent | Commentaires (0)

01/10/2012

Les plus Belles Photos sont sur mon Blog

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

19:59 Écrit par Telldani dans Bons plans, Débat/Forum | Lien permanent | Commentaires (0)

11/08/2010

Pêches au chocolat




Ingrédients (pour 4 personnes) : 4 pêches jaunes, 50 cl d'eau, 250 g de sucre en poudre, 1 gousse de vanille, 200 g de chocolat au lait à pâtisser, 2 cuillerées à soupe de crème fraîche semi-épaisse.
Plongez les pêches quelques secondes dans une grande casserole d'eau bouillante.
Rafraîchissez-les dans un bol d'eau glacée. Epluchez-les.
Fendez la gousse de vanille en deux et raclez les graines avec la pointe d'un couteau.
Dans une autre casserole, faites fondre le sucre en poudre dans l'eau. Ajoutez les graines et la gousse de vanille fendue. Portez à ébullition.
Déposez les pêches dans le sirop et faites pocher les fruits pendant environ 20 minutes suivant leur grosseur.
Laissez refroidir complètement puis placez au frais pendant au moins une heure.
Cassez les

carrés de chocolat dans une jatte et faites-le fondre au bain-marie.
Hors du feu, incorporez en remuant à la cuillère en bois la crème fraîche.
Dans quatre ramequins, répartissez la sauce au chocolat et posez une pêche. Servez

10:55 Écrit par Telldani dans Débat/Forum | Lien permanent | Commentaires (0)