Bubblebibop
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2010

LES SIGNES PROMETTEURS DE LA PÊCHE AU THON

CONC 31 JUIL et 01 + 02 08 10 005.jpg

Les pêcheurs de cette spécialité savent bien qu’il y a eu des périodes de vaches maigres pour la pêche au gros ces dernières années. Mais, depuis 2 ou 3 ans, les signes positifs d’évolution commencent à apparaître. Ainsi, pour ce concours 2010 organisé par l’ANPG (Association ,Narbonnaise de Pêche au Gros) présidée par Daniel Sabathé, avec 17 bateaux inscrits, quatre petits thons ont été remontés des profondeurs.
Dimanche, le premier thon a été capturé par l’équipage du bateau « Hermès », de Louis Madaule : 48kg. A cet instant le bateau prend la tête du concours. A mentionner tout de même une sacrée performance, puisque : première sortie en concours, première année de pêche au gros, et première prise : on appelle ça : une perf ! Il faut dire qu’à bord, le député-maire Jacques Bascou n’était pas en reste pour s’occuper à démêler les bobines de fil et faire face avec ses collègues aux aléas d’une première !
Tout reposait donc sur les prises du lundi pour savoir qui remporterait le concours. Chronologiquement, 12h. 20 « Franlau » de Jean-Noël et Renée Péris habitués des podiums annoncent un thon d’environ 30kg, puis à 13H20, « Maloende » de Lucien Acco et sa famille : Maxime, Thierry et Enzo, 13 ans, annoncent une prise d’un poids « respectable »? Puis, 14h45, « Sand Laur » annonce une prise « importante ». Tout va donc se jouer, au pied de la balance officielle : « Maloende » : 48kg400 pour 143 cm, « Sand Laur » : 40 kg pour 140 cm et « Franlau » : 32kg pour 121 cm.
L’arbitre mécanique a rendu son verdict. Pour 400 grammes et pour la troisième année consécutive « Lulu », capitaine du « Maloende » remporte le concours, devant « Hermès », « Sand Laur » et « Franlau ».
Il ne restait plus que la remise des prix organisée par Daniel Sabathé, président de l’ANPG, et présidée par Jacques Bascou (qui, un temps, changea sa casquette de pêcheur en casquette d’élu) député-maire, Muriel Gancia, conseillère générale du canton, J.F. Roussouly, conseiller municipal délégué à la station et Henry Monich, président régional de la Fédération des Pêcheurs en Mer..
L’excellent repas qui suivait ne servait plus que d’alibi pour se raconter encore et encore « les bouées emportées, ..les lignes qui démarrent pendant le repas…l’adresse du gaffeur,..la force du pêcheur et le mal à « l’esquine » qui l’attend le lendemain…les thons coooômme(avec les bras) ça qui rôdent au cul du bateau… » Bref, on refait les trois jours de pêche. Les confidences de « Lulu » sont tout aussi savoureuses : « Lulu, avez-vous un secret pour gagner trois fois de suite? Bien sûr, mais puisque c’est un secret je ne vous le dirai pas ! » « Lulu : vous êtes souvent discret à la VHF ? Je ne sais pas l’allumer, c’est compliqué, à mon âge ! » A mettre à l’actif des vrais pêcheurs en mer, les contrôles de deux bateaux par la Gendarmerie Maritime de Sète ont été entièrement négatifs. Au final, tout était bien en ordre, gilets, thons bagués.RAS.